Uncategorized

Le sabbat du fou

La prison, les cercles clos des pensées débridées du monde académique, ou encore des sites web personnels … un univers de déviances, une « hétérotopologie » (http://idn.ensad.fr/?cat=29) ?

S’agit-il de faire de l’histoire la manière dont les choses font problème ?

De l’asile psychiatrique (qu’a si bien connu Foucault) à l’«Archipel du Goulag» (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Archipel_du_Goulag) dévolu aux penseurs anticonformistes des régimes totalitaires, ne vaut-il pas mieux préférer ce compromis salutaire au cœur de la dynamique du questionnaire de la pensée dialectique occidentale moderne en terme de rapport raison/déraison ?

La grandeur de l’homme libre est alors de pousser irrésistiblement ce rire du fou, de celui qui doute, qui pense, qui veut être contre la fatalité du « sérieux de la mort ».

Le sabbat du fou c’est toujours faire l’âne contre les puissants, c’est choisir la liberté du choix incurable de la folie pour ne pas devenir un « malade mental ».

AMC

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le sabbat du fou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s