Uncategorized

Walking on the wild side of Wikileaks

Les reporters de guerre se sont mués en « journalistes embarqués ou «embedded journalists» en anglais, triste constat ou simple fake ?

Les amateurs du genre peuvent se rassurer. Ils sauront tout de la guerre entre les talibans et les forces spéciales US en Afghanistan et pourront à l’envi soit dénoncer l’impérialisme américain et de ses alliés soit prier pour un Djihad victorieux des impies occidentaux qui martyrisent les autochtones en voulant leur imposer un modèle de société démocratique.

Mais la «révolution systémique» provoquée par Internet n’a pas pour autant tué l’information « off » bien au contraire, et Wikileaks vient même de publier «plus de 90.000 enregistrements d’incidents ainsi que des rapports secrets rédigés par les services de renseignements américains durant la guerre en Afghanistan, révélant les détails du conflit dans ses moindres aspects, et mettant en lumières ses ramifications en Irak et au Pakistan».

Dans cette mise en concurrence, le Guardian remporte pour l’instant la partie en permettant à ses lecteurs de contextualiser intelligemment les informations de Wikileaks qui s’impose comme une référence en matière de datajournalisme.

En termes de contenu, le reportage de guerre a donc de quoi alimenter la « une » des journaux pour de longs mois.

L’originalité de la démarche consiste dans l’utilisation d’Internet comme média de diffusion de ces informations via un portail mis en place à cet effet par trois journaux de notoriété planétaire : Le New York Times, le Guardian et Der Spiegel.

Les journaux se déterminent désormais dans un schéma de circulation de l’information descendant avec au sommet : internet.

La valeur ajoutée à créer requiert de plus en plus un mixte savant entre le « storytelling » et le feedback des lecteurs ; la presse en ligne doit donc arpenter cette nouvelle possibilité du web interactif ou alors « take a walk on the wild side » à travers le désert…

Et ce dernier peut se révéler mortifère pour les adeptes de la démocratie de l’information comme l’indique le « message très très émouvant d’Alqaida au Maghreb Islamique » sur youtube.

AMC

Publicités

Une réflexion au sujet de « Walking on the wild side of Wikileaks »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s