Uncategorized

Bang Bang on the Net : «Hadopi sécurise»

Selon numerama, Il ressort que la HADOPI a le pouvoir d’édicter les spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation aux concepteurs de logiciels et de les obliger à se plier à ces spécifications « même au delà de la lutte contre le piratage ». Il en résulte que la CCIA semble également craindre que la HADOPI ne vienne entraver l’apparition d’autres solutions technologiques.

Dans une lettre signée depuis Bruxelles, la vice-présidente de la CCIA, Erika Mann, écrit : «(…) bien qu’il puisse être utile d’éduquer les consommateurs sur les options qui sont disponibles s’ils le souhaitent, les impératifs technologiques doivent être évités« . [Et] elle demande que les solutions techniques soient dictées par le marché, pas par une autorité administrative. »

En outre, la CCIA (Association de l’Industrie de l’Informatique et des Communications, qui compte parmi ses membres Google, Microsoft, Yahoo, eBay et AMD) demande que les spécifications fonctionnelles ne stigmatisent pas des protocoles en particulier, comme BitTorrent, ce qui pourrait « entraver la distribution de contenus légitimes en ligne« .

Il est de bon augure pour la CCIA de prévenir que « l’installation d’un logiciel de surveillance sur l’ordinateur des utilisateurs, sans condamnation préalable pour activité criminelle, n’est pas une option acceptable de politique publique, quel que soit l’objectif » et ce, en prenant l’exemple chinois du logiciel anti-pornographie Green Dam qui confond les corps nus d’hommes et de femmes avec des porcs.

Outre ces «cochonnailles» d’un genre particulier placées sous surveillance, il est vrai qu’HADOPI a été votée et a force de loi mais peut-être faut-il rappeler aussi au législateur qu’«Internet est un écosystème complexe, vivant, auto suffisant, et auto régulé, basé sur les concepts d’ouverture et de neutralité. (…)»

Le Net n’oubliera pas la genèse d’HADOPI, ses incohérences, les débats tronqués qui l’ont précédée car en vérité : «on adapte pas le Net à une politique, on adapte sa politique au Net… » comme le souligne  Olivier  Laurelli alias bluetouff.

Anne-Marie Champoussin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s