Uncategorized

La révolution de jasmin tunisienne et la libération libyenne virent à l’opium du Peuple ?

La révolution de jasmin tunisienne sent l’opium du Peuple. C’est la crainte née des tendances des élections libres qui semblent avoir porté en tête le Parti islamiste. Le rêve démocratique risquerait à terme de se concrétiser en un état théocratique.

Ben Ali a été chassé, le regrettera-t-on un jour pas si lointain ?

Comment imaginer une société libre et démocratique sous le joug de l’islam politique ? Il faudra que la Tunisie modernise le modèle iranien au moment même où leurs voisins libyens remettent en vigueur la loi islamique car «en tant que pays islamique nous avons adopté la charia comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue» comme l’énonce clairement Moustapha Abdeljalil, le Chef du Conseil national de transition(CNT).

Mais quelle liberté donner aux ennemis de la liberté ?

Les révolutionnaires tunisiens sont-ils cocus ?

Il n’en demeure pas moins vrai que des femmes et des hommes tunisiens vont continuer à lutter politiquement pour une autre vision de la société tunisienne plus laïque.

Rim, une libyenne, féministe de 40 ans, «célibataire et fière de l’être» s’indigne des premières décisions du CNT libérateur : «Nous n’avons pas vaincu Goliath pour vivre maintenant sous l’Inquisition», a-t-elle dénoncé.

De leur côté, la France et l’Union européenne ont appelé lundi au respect des droits de l’homme en Libye, après les déclarations de M. Abdeljalil. Mais ce dernier se retranche derrière «un verset du Coran qui autorise la polygamie» sans conditions.

Le Parti démocrate progressiste (PDP), parti tunisien du centre-gauche qui était donné par les sondages en seconde position pour le scrutin historique de dimanche, prend acte de sa défaite. Maya Jrib, la secrétaire générale du PDP, « s’incline devant la décision du peuple tunisien » et félicite «ceux qui ont obtenu l’approbation du peuple tunisien » tout en affirmant que «son parti se rangerait dans le camp de l’opposition à la future majorité qui devrait être conduite par les islamistes d’Ennahda.»

Même son de cloche diplomatique pour le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon qui félicite la Tunisie «pour la façon pacifique et ordonnée» dont s’est déroulé le scrutin. Ban Ki-Moon considère que «cette élection historique constitue une étape majeure pour la transition démocratique tunisienne et une avancée importante dans le processus de transformation démocratique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient en général.»

De dictature néo-coloniale en dictature communiste pour finalement aller vers une dictature religieuse, les peuples du Maghreb ont-ils mis en marche «L’Union Islamique pour la Méditerranée»?

Les démocraties occidentales doivent-elles s’en réjouir ? En particulier celles qui ont récemment militarisé leur appui à la « libération » des « rebelles du CNT » ?

Pourtant, Mouammar Kadhafi avait accusé Al Qaïda d’être impliqué dans le soulèvement libyen.

Comment creuser plus profond quand on est tombé dans le trou ?

Anne-Marie Champoussin

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « La révolution de jasmin tunisienne et la libération libyenne virent à l’opium du Peuple ? »

  1. Extrait de : « Le parti islamiste Ennahda gagne la première élection démocratique tunisienne », article de Martine Gozlan :
    « Il y a deux Tunisie
    Il y a deux Tunisie et on l’a un peu oublié dans le parfum enivrant du jasmin. Comme hier, sous Ben Ali, on oubliait la Tunisie de l’intérieur au bénéfice de celle des plages et des villes balnéaires, on a négligé celle qui parlait de pain quand les candidats des partis de la gauche laïque venaient lui parler de parité.

    Hier, dans les files de femmes qui se pressaient pour voter dans l’un des bureaux du quartier ultra-pauvre d’Ettadhamen, en banlieue de Tunis, on redécouvrait le visage de l’analphabétisme, celui de la crédulité, et l’immense appétit pour tout ce qui offre aux déshérités la promesse de la foi qui nourrit.

    Pour nourrir ses électeurs, Ennahda, il est vrai, pouvait compter sur les fonds qui l’ont transformé en parti le plus prospère de la Tunisie révolutionnaire. C’est ce système que me décrivait avec des mots simples, Latifa, 50 ans. Le foulard lui enserre étroitement le visage. Mais, dans cette cour d’école où chacun, chacune, sagement, venait mettre son bulletin dans l’urne, elle était l’une des rares à ne pas être dupe : « Ils ont promis le mouton de l’Aid (la fête du sacrifice d’Abraham, le 7 novembre) à tous ceux qui voteraient Ennahda. Et puis, tout à l’heure, trois hommes chuchotaient aux femme qui ne savaient pas lire : allez, vote Ennahda, c’est pour Allah et pour ta famille… » Latifa, elle, sait lire. Son mari est professeur de français, son fils ingénieur en informatique au chômage, sa fille diplômée de biologie et sans emploi. Personne, dans sa famille, n’a voté Ennahda. Mais ils étaient bien seuls de leur espèce dans ce bureau de vote. »

    L’intégralité de l’article est à consulter en ligne ici : http://www.marianne2.fr/martinegozlan/Le-parti-islamiste-Ennahda-gagne-la-premiere-election-democratique-tunisienne_a17.html

  2. « En Libye, les milices gardent les armes pour peser sur les choix politiques » : http://www.lemonde.fr/libye/article/2012/01/04/en-libye-les-milices-gardent-les-armes-pour-peser-sur-les-choix-politiques_1625611_1496980.html#ens_id=1481986

    « (…) Rappelons que l’influence des islamistes au sein du CNT, de l’armée mais aussi des milices est très important. Mohammed Belhaj, gouverneur militaire de Tripoli, fondateur du Groupe islamique combattant en Libye et autrefois proche d’Al-Qaida, dispose ainsi d’une influence considérable.(…) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s