Uncategorized

Au nom de la Rose militante… Une « grande » dame a baissé le rideau


« Après moi il n’y aura plus que des comptables » disait son défunt mari et ancien Président de la Ve République ; l’Histoire depuis semble lui avoir donné raison. Après Danielle Mitterrand qu’en sera-t-il du militantisme de terrain, de conviction, tenace, simple comme seules savent l’être trop rarement les « Grandes » Dames de courage, indépendantes et engagées pour des valeurs de toute une vie ?

C’est ainsi qu’était Danielle Mitterrand, une femme d’honneur, d’action qui a « baissé le rideau » dans la nuit de lundi à mardi 22 novembre 2011.

Madame, vous avez donné une leçon de vie authentique  sans artifices médiatiques ; vous êtes entrée dans l’Histoire contemporaine du Peuple de gauche comme une référence majeure.

Oui, Madame Danielle Mitterrand, « vous avez fait quelque chose de bien de votre vie, de la vie. Quelque chose d’exemplaire qui vaut des larmes, de l’honneur et de la fierté à gauche. »

Vous avez creusé le sillon de l’insoumission avec un talent inoubliable.

Anne-Marie Champoussin

Publicités