Uncategorized

Tweet Tweet Charlie, Merci pour Ton Appel !

Bret Stephens dans un éditorial du très conservateur Wall Street Journal (WSJ) alerte sur « une France qui va au désastre ». Pour ce journaliste, « le concept d’électeur rationnel aurait dû amener l’électeur français lors du premier tour de l’élection présidentielle « à rester à la maison » au lieu de voter en masse « pour choisir la recette préférée du désastre » avec pour ingrédients : « un quasi fascisme, du socialisme mou et de l’idéologie de la bouillabaisse [en référence pour le Président sortant Nicolas Sarkozy] ». Bref, tout le monde en prend pour son grade !

A en croire ce journaliste du WSJ, le problème de la France est pourtant simple à résoudre : il faut baisser les impôts et favoriser le secteur privé pour attirer des Steve Jobs et des Marc Zuckerberg. Faut-il envier les salariés chinois payés à 14 dollars de l’heure qui travaillent chez Foxconn pour fabriquer des iPad ? Quand pourront-ils se l’acheter sachant que le prix moyen de vente est de 650 dollars pour un iPad ? Et que dire des demandeurs d’emploi en France et partout dans le monde qui souffrent du libéralisme financier toujours plus avide à l’approche d’un 1er mai 2012 dédié à la solidarité internationale ? Ces derniers sont désormais jetés en pâture à l’ire populiste qui voit en eux des «assistés» et flatte  le «vrai travail» pour qui ?

Bret Stephens suggère-t-il un nouveau Plan Marshall à la France alors qu’il lui reproche de se considérer comme une nation exceptionnelle car « cette notion (…) tôt ou tard, conduit chaque grande nation à mordre la poussière (…) » ?

Le WSJ du pays des Madoff et du culte des traders et des «golden boys» à l’origine de la mondialisation de la crise financière ferait bien de s’abstenir de toute leçon de morale.

Tant pis pour ce journaliste du WSJ si en France, la démocratie politique est en bonne santé du fait qu’il y a 80 % de votants. On aimerait voir les USA faire aussi bien en termes de participation citoyenne aux élections et de réduction des inégalités sociales au lieu de réprimer avec du gaz au poivre les manifestants pacifistes du mouvement Occupy Wall Street qui s’insurgent contre l’horreur économique qui sévit à l’échelle planétaire.

A l’heure de l’Internet démocratisé mobile ou sur PC, des réseaux sociaux mondialisés, des réactions « à chaud » sur Twitter, des blogs, comment s’étonner que les témoignages des ravages d’un ultra libéralisme et des résurgences des fascismes de toutes les couleurs (noir, rouge, vert i.e. «islamique») ne parcourent pas la Toile au-delà des barrières géographiques physiques et/ou géopolitiques ? Rien ne peut arrêter le vent de la viralité numérique qui porte la volonté contre mais aussi en faveur du progrès social et de la liberté des peuples aspirant à la démocratie politique, économique et sociale ? C’est aussi cela la Révolution des Lumières de l’Internet.

Retrouvons « Le Génie » des Illuminations : « Il est l’amour, mesure parfaite et réinventée, raison merveilleuse et imprévue, et l’éternité : machine aimée des qualités fatales. Nous avons tous eu l’épouvante de sa concession et de la nôtre : ô jouissance de notre santé, élan de nos facultés, affection égoïste et passion pour lui, — lui qui nous aime pour sa vie infinie… »

Oui la France est en crise mais elle est forte de son histoire et de ses racines républicaines qui ont toujours su résister et se rassembler.

Anne-Marie Champoussin

Publicités

6 réflexions au sujet de « Tweet Tweet Charlie, Merci pour Ton Appel ! »

  1. 25.04.2012 à 16h52 • Mis à jour le 25.04.2012 à 17h09
    « Le vrai travail » : Henri Guaino veut « laisser tomber » cette « formule »
    « Laissons tomber cette formule » du « vrai travail », qui « n’est pas de moi », a estimé Henri Guaino dans l’émission « Questions d’info » LCP/Le Monde/AFP/France Info, diffusée mercredi 25 avril. « Je ne reprends pas le terme », a-t-il ajouté.
    Source : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/04/25/le-vrai-travail-henri-guaino-veut-laisser-tomber-cette-formule_1691089_1471069.html

  2. Lundi 23 avril, M. Sarkozy avait déclaré devant des journalistes (voir ci-dessous la vidéo montée par Le Nouvel observateur) :

    « Nous allons organiser la Fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que quand on ne travaille pas on puisse gagner plus que quand on travaille. »
    (Source : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/26/nicolas-sarkozy-nie-avoir-parle-de-vrai-travail_1691217_1471069.html)

    http://dai.ly/If3pWk

  3. M. Sarkozy a d’ailleurs fait son mea culpa sur cette expression. « Sur le vrai travail, ce n’est pas une expression heureuse (…) Je voulais dire une vraie fête du travail, c’est-à-dire avec les travailleurs sous statut et les travailleurs dans le privé », a-t-il admis, asssurant qu’il ne « reprendrait pas » cette expression, alors que le chômage est à la hausse pour le onzième mois consécutif. « Celui qui travaille et qui cotise doit gagner plus que celui qui ne travaille pas et ne cotise pas », a-t-il martelé, avant de répéter ses propositions d’obligation de formation pour les chômeurs : « Je changerai le mode de formation professionnelle en profondeur avant la fin de l’année 2012. »
    Source : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/27/hollande-sur-de-lui-face-a-un-sarkozy-pugnace-sur-france-2_1692068_1471069.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s