Uncategorized

Misère guerrière

Image

Une action de guerre peut-elle être juste ?
Une guerre peut être juste lorsqu’elle sert à défendre un état contre un agresseur ou bien lorsqu’elle permet de préserver la paix ou de se libérer de l’oppression. Quand les bourreaux sont à la fois dans le camp des oppresseurs et de leurs résistants, dès lors en quoi la guerre, ce moyen immoral pour parvenir à des fins que l’on veut justes peut-il encore être ainsi qualifié ?
Le jeu des vertus belliqueuses peut alors confiner à une farce lugubre et mortifère pour les innocents de toutes parts. Seul le respect d’autrui est une valeur inaliénable et la seule qui soit juste. Elle commande aux maîtres de guerre de baisser les masques pour se parer d’humilité. Les jeux de guerre sont toujours trompeurs et misérables au final.

AMC

Publicités

9 réflexions au sujet de « Misère guerrière »

  1. Une guerre en Syrie est une guerre d’intérêts américains et de leurs alliés saoudiens et qataris. (…)
    « Le renchérissement du pétrole et l’affolement des Bourses est de nature à étouffer dans l’œuf les faibles perspectives de renforcement de la croissance que l’on a cru voir poindre cet été. Mais c’est peut-être ce que souhaite Hollande : trouver un prétexte humanitaire pour masquer pendant quelque temps l’échec de sa politique économique. Cela va satisfaire ses intellectuels de gauche et les patrons des médias dont les ventes s’accroissent en temps de guerre mais certainement pas les milliers de français qui perdront leur emploi à cause de cette décision. »

    Par Jean-Bernard Pinatel , Général (2S), expert en géopolitique et animateur du blog http://www.geopolitique-geostrategie.fr
    Read more at http://www.economiematin.fr/les-experts/item/6071-guerre-syrie-intervention-france/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-08-29#5XUF2LcZtothMgSR.99

  2. (…) « la voie du dialogue et de la négociation entre toutes les composantes de la société syrienne, avec l’appui de la communauté internationale, est l’unique option pour mettre fin au conflit et aux violences qui provoquent chaque jour la perte de nombreuses vies humaines, surtout parmi la population sans défense ». De cette phrase, il faut retenir quelques mots. Le dialogue est « l’unique option ». Quant à la communauté internationale, on attend d’elle un « appui » et non des frappes.
    Guillaume Goubert
    http://www.la-croix.com/Editos/La-triple-peine-des-chretiens-d-Orient-2013-08-29-1004024

  3. (…) « Dans le cas où un agent neurotoxique aurait été volé dans une usine et utilisé à Ghouta, le nombre d’acteurs possibles dans un tel scénario augmente soudainement ».
    (…)
    Lawrence Wilkerson, qui a examiné les renseignements présentés par Colin Powell comme justifications pour la guerre en Irak, il y a déjà dix ans, a déclaré au HuffPost que les préparatifs pour une intervention en Syrie semblent complètement dénués d’autorité.

    Wilkerson voit un parallèle clair entre l’état actuel des choses et les jours qui ont précédé la comparution — totalement discréditée depuis — de Powell, « alors que des gens me disaient qu’il était absolument certain que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive ».
    « Le même scénario est en train de se répéter », ajoute-t-il.

    Lire l’intégralité : http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/31/experts-deplorent-arguments-intervention-syrie_n_3847221.html?utm_hp_ref=france

  4. Syrie : pas si évident :
    Malgré les certitudes affichées par l’administration Obama, Associated Press (AP) rapporte que la communauté du renseignement américain est loin d’être convaincue de disposer de preuves liant les attaques chimiques au régime d’Assad. Selon AP, « de multiples sources officielles américaines » déclarent que les preuves sont bien moins convaincantes que celles qui indiquaient en 2002 que l’Irak disposait d’Armes de Destruction Massive. Ah quand même…
    Read more at http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/6102-guerre-civile-syrie-intervention/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-08-31#5KH8G6LxG39Lhly0.99

  5. http://www.nytimes.com/video/2013/09/05/multimedia/100000002421671/syrian-rebels-execute-7-soldiers.html
    C’est la vidéo dont Obama, et accessoirement François Hollande, se serait assurément passés en ce début de G20 tendu sur la question syrienne.

    Sur son site internet, le New-York times dévoile en effet une vidéo effrayante où des rebelles syriens armés jusqu’aux dents « posent négligemment debout devant des prisonniers torses nus et terrifiés ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s