Uncategorized

L’utopie fleurit la vie

L'utopie_fleurit_la_vie_Rabhi

Dans un monde en crise économique mais pas seulement, on peut y adjoindre aussi celle morale et spirituelle, dans nos sociétés européennes rongées par le chômage et l’appauvrissement en dépit d’excédents de productivité et d’accumulation de dividendes concentrés dans les mains de quelques richissimes oligarques, face à l’incurie des castes dirigeantes et aux discours haineux et démagogiques de tous poils, les propos autobiographiques de Pierre Rabhi dont certains sont extraits ci-après sont particulièrement intéressants et permettent de poser la question du devenir de l’espèce humaine en regard de son action sur la planète.
Les propos extraits et résumés de Pierre Rabhi : La violence n’amène que la violence. La modernité comme une humiliation du destin. Peu de convergences entre les deux cultures musulmane et chrétienne mais beaucoup de divergences ; c’est ainsi que se positionne Pierre Rabhi à la croisée de deux cultures. Le progrès allait libérer l’être humain mais je n’allais trouver que des incarcérations. Alors existe-t-il une vie avant la mort ? Toutes ces incarcérations conduisent à une aliénation. Le retour à la terre en Ardèche via une agriculture biologique qui donne l’équilibre. La vie ne doit pas être seulement besogneuse mais aussi un temps pour soi pour se libérer du superflu et trouver la liberté pour un épanouissement individuel. Il y a une urgence absolue, c’est l’humain et la nature. La femme ne doit pas être subordonnée. L’éducation est une nécessité et il faut relocaliser la production. La beauté qui sauvera le monde c’est la générosité, la compassion, l’amour. Ce sont ces valeurs et pas seulement des alternatives. C’est à partir du cœur humain que l’on changera la vie. Quelle est la valeur de l’être humain sur terre ?
L’agriculture écologique nous amène à être un thérapeute de la vie, c’est cela qu’il faut développer. Le principe de sobriété et de modérateur est libérateur. La décroissance est un modèle de civilisation de la modération. Au service de quel paradigme mettons-nous les acquis ? La vie a une valeur inestimable, lui mettre un prix est un acte profane. Il faut changer de société par le changement humain. A considérer notre action globale sur cette planète, on peut conclure que notre espèce est un accident.

La version intégrale de l’intervention de Pierre Rabhi peut être visionnée ci-dessous :

Sans doute convient-il de songer à ne plus faire de la modernité une humiliation de notre destin.
Avec Pierre Rabhi, l’utopie fleurit la vie.

AMC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s